_25-05-2017

L'humanité n'est elle pas née avec la prise de conscience de l'altérité ?  (1)

Malala Yousafzaï, 14 ans, victime. Victime d'un attentat des Talibans, une balle dans la tête. Malala Yousafzaï, 16 ans, pakistanaise, vivante. Survivante d'une attaque des talibans, se réfugie. Réfugiée aux Royaume Uni, Malala Yousafzaï "découvre". Découvre "un autre monde au travers de films anglais ou de Bollywood". Son père, activiste, luttait pour un accès à l'éducation pour tous. Pour tous, dans son sillage, Malala Yousafzaï militante, dénonce, lutte contre l'obscurantisme des talibans. A 16 ans, est pressentie pour le Nobel de la paix 2013.
Dans le cadre des recherches en psychologie sociale, n'a-t-on rien découvert sur l'image spéculaire du téléviseur, de sa capacité à générer des moments structurants de la constitution de la réalité, comme stade formateur de la fonction sujet au sein du groupe ?

 

L'humanité n'est elle pas née avec la prise de conscience de l'altérité ?  (2)

Leonarda Dibrani. Née en Italie. Quinze ans. De père Kosovare. Demande d'asile à la France pour toute la famille. Léonarda Dibrani onze ans entre en France sous une identité faussée indiquant une origine kossovare. Quatre ans plus tard, expulsée. Expulsée dans son faux pays d'origine, sous une identité faussée. Leonarda Dibrani, 15 ans, italienne, devenue autre, retourne, expulsée par ceux qui la voit autre, à ses origines paternelles, transformée à jamais, toujours plus étrangère à elle même, sans terre.
Deja-vu ? A la télévision ?

Note :
Autant que je m'en souvienne le temps a toujours fait l'objet de préoccupations inquiétées de changements. Le « ce n'est plus ce que c'était », les « temps changent », et autres « plus de saisons »… constituent une conclusion générique inter-générationnelle chez les personnes ayant aiguisé leurs sens durant une période suffisamment importante pour pouvoir en faire état, légitimement, pensent-elles sûrement, une soixantaine d'années approximativement. La conclusion, peut-être due au constat moins admissible par ses auteurs d'une altération bien amorcée, des sens. Il ne s'agit pas d'évaluer le crédit que nous devrions accorder à ces déductions, la conclusion des sens, mais de se demander si l'humanité ne serait pas née avec une conscience, celle du changement dans le temps, du devenir autre. Grace à Henri Wallon ou Jacques Lacan, et bien évidement à l'invention du miroir, nous comprenons comment, comment nous avons considérablement accéléré notre prise de conscience initiale du devenir.
L'affaire suit son cours donc. A suivre...

 

 


 

Social Buttons